Меню

Русский очевидецL'Observateur russeФранцузская газета на русском языке

Menu
dimanche, 16 décembre 2018
dimanche, 16 décembre 2018

La nouvelle saison de la Seine Musicale débute et s'y produit le Ballet de Perm

Elena Iakounine, traduction de Daniel Le Botlan0:52, 18 juin 2018CulturesImprimer

Cette édition de la Seine Musicale est passée à une vitesse folle. Quatre cent mille personnes se sont rendues sur l'Ile de la musique où chaque soir deux salles étaient pleines à craquer dont la plus grande peut accueillir jusqu'à six milles spectateurs.

Seine Musicale

L'île Seguin, située au milieu de la Seine, est presque entièrement occupée par un complexe joliment appelé la Seine Musicale est un monde à part, régit par ses propres règles musicales. De la hauteur d'un vol d'oiseau, il est semblable à un gigantesque paquebot voguant au milieu de l'océan urbain. Ici on trouve de tout: des sentiers de promenade sur sept mille mètres carré sur le toit, de la bonne cuisine dans des bars et restaurants, et même sa propre brasserie avec sa propre bière qui, selon les dires, est produite sur place.

Mais tout cela n'est qu'une prélude à l'évènement majeur, pour cette musique qui règne entre ces murs.

"La première saison s'achève, saluons la nouvelle ! " annonce la direction.

La nouvelle saison

La nouvelle programmation laisse la place à tous les styles musicaux: de l'opéra au jazz en passant par Charles Aznavour qui va y chanter le 8 novembre.

Parmi les concerts les plus inattendus, il y figure le Sacre du printemps de Stravinsky arrangé par Bartabas pour l’Académie équestre de Versailles, accompagné par Orchestre Philharmonique et le Chœur de Radio France. Sur scène, deux cents artistes et chevaux reproduiront la fresque dessinant les anciens rites païens.

Selon Bartabas, il s'est pris pour ce spectacle avec la certitude que c'est non seulement le ballet le plus moderne du XXème siècle, mais aussi du XXIème siècle et «si Stravinsky l'avait écrit aujourd'hui, il serait vu comme le plus beau et le plus actuel des ballets.»

Une autre représentation à ne pas manquer, «Casse-noisette» interprété par le Ballet National de Chine. Les chorégraphes chinois ont unis les classiques occidentaux avec une interprétation chinoise de l'intrigue. D'après les extraits qui ont pu être aperçus, le résultat est très inattendu.

Le Japon est représenté par sa chanteuse virtuelle Hatsune Miku, une icône de la pop chez les jeunes. Elle cartonne avec ses dizaines de milliers de vues sur youtube et ses disques se vendent comme des petits pains.

Parmi les musiciens classiques les plus charismatiques on y trouve Particia Kopatchinskaya.

Enfin, le public pourra bien évidemment assister au concert de l'Académie du célèbre contreténor Philippe Jaroussky dont les artistes sont en résidence à La Seine Musicale.

Dans quelques jours, le 28, 29 et 30 juin, dans le cadre du grand festival Les Etés de la Danse, vont monter sur scène les artistes de l'Opéra et du Ballet de Perm.

Le Ballet de l'Opéra de Perm

Cette année, la programmation du festival Les Etés de la Danse, est consacrée au centenaire de l'exceptionnel chorégraphe américain Jerome Robbins. A cette occasion la troupe du Ballet de Perm interprétera le célèbre ballet de Robbins Four Seasons sur la musique de Verdi.

Pour la première fois, la troupe du Ballet de Perm se produira au festival Les Etés de la Danse aux cotés des troupes mondialement connues comme le Ballet de New York, le Ballet de San Francisco et le Ballet de Miami.

Le Ballet de Perm sera le seul participant russe mais aussi européen.

La programmation complète de la Seine Musicale 2018—2019 est disponible sur le site https://www.laseinemusicale.com/

La Seine Musical, Ile Seguin. Метро Pont de Sèvres

 

Sur le même sujet:

L’île de la musique

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Envoyer un message
  1. (champ obligatoire)
  2. (e-mail correct)