Меню

Русский очевидецL'Observateur russeФранцузская газета на русском языке

Menu
lundi, 25 mars 2019
lundi, 25 mars 2019

L'anniversaire du livre russe

Elena Iakounine, traduction par Amel Arfa Rabillon21:04, 17 février 2019Russie IciImprimer

La 10e édition des Journées Européennes du Livre Russe et des Littératures Russophones a eu lieu les 16 et 17 février 2019 à la mairie du Ve arrondissement de Paris.

Фото: Борис Гессель

Des auteurs russes, de l'espace post-soviétique et européens participent à cette manifestation. L'un des grands principes de sélection des écrivains est la traduction de leurs livres vers le français. La présence des interprètes aux tables rondes et dans les halls est indispensable.

Фото: Владимир Секлетов

A quel public s'adressent ces Journées ? Au public russe vivant en France (Strasbourg et des villes du centre du pays) ou pour faire découvrir au public français les nouveautés russes sélectionnées par les éditeurs francophones?

Les organisateurs, l'association France-Oural, s’adressent aux deux publics.

C'est un rendez-vous bilingue.

Фото: Борис Гессель

Pendant cette 10e édition, il est évident que l'intérêt pour la littérature suscitera une envie d'en apprendre davantage sur le pays et son histoire.

La salle où se déroulait la conférence sur le livre «La Sibérie, terre de liberté et de relégation», était pleine, l'auteur de ce texte est resté debout.

Фото: Елена Якунина

Les journalistes et écrivains Vassili Golovanov, Dmitry Danilov,Victor Remizov et Mikhail Barynin, l'auteur du film documentaire «24 Neiges», ont parlé du territoire qui s'étend de l'Oural au Kamtchatka.

Ce dernier, jeune réalisateur, un héréditaire moscovite, habitué au confort, est allé aux confins de la terre pour le tournage. Il y s'installa définitivement.

Vassili Golovanov s'est rendu dans le village sibérien à l'invitation de Mikhaïl Tarkovski, le neveu du célèbre cinéaste Andreï Tarkovski.

«Là-bas les hommes ne boivent pas, là-bas, ils travaillent. En comparaison avec un village de la zone centrale, celui-ci (le village — ndr.) m'a plus impressionné».

Фото: Борис Гессель

L' écrivain et le traducteur de livres russes contemporains, Yves Gauthier a parcouru les étendues du nord de la Russie, ce qui a débouché sur le livre «L'Exploration de la Sibérie» (en collaboration avec Antoine Garcia).

«La Sibérie est un continent indescriptible. La Sibérie est magique, oui, elle peut être idéale», — Yves Gauthier comme s'il récitait des poèmes, appelle au sens figuratif, les cosaques «conquistadors russes».

Une heure et demie n’était pas suffisant, merci aux organisateurs qui ont rajouté une heure pour les questions.

Entre-temps, l'Association française des russisants (AFR) annonça les résultats du concours destiné au jeune public. Soixante élèves de la région parisienne, Bordeaux, Arcachon, Tours, Le Havre, Dijon, Terrassons, Cannes, Médoc ont pris part à la compétition.

Фото: Борис Гессель

Cette année, le Dialogue du Trianon a sponsorisé le concours, qui a permis à neuf gagnants (trois de chaque groupe) d'effectuer un voyage de quinze jours à Sotchi au Centre de l'éducation et des loisirs pour enfants. Les lauréats des 2e et 3e places ont reçu des cadeaux du Théâtre des Champs Elysées (billets pour les représentations de l'Opéra russe), du café Pouchkine et du restaurant Zakouski, des invitations spéciales du magasin Troïka, des bonbons. et des livres du Centre de Russie pour la science et la culture, des éditions du Boréal et Zlatoust, de la librairie du Globe.

Le 13e « Prix Russophonie » pour la meilleure traduction du russe vers le français a eu lieu à la mairie du Ve arrondissement de Paris

Гриша Брускин, Дмитрий Кошко, президент France-Oural, Кристина Зейтунян-Белоус Фото: Владимир Секлетов

La lauréate du «livre d'or», était Christine Zeytounian-Belous.

Le jury a voté pour sa traduction du livre «L'imparfait du temps passé» de Grisha Bruskine.

L'auteur a avoué : "Quand j'ai bien lu la traduction de Christine, j'ai eu le sentiment de l'avoir écrite. Mêmes phrases, même souffle. Je suis étonné qu'une personne puisse traduire de telle façon ».

Фото: Борис Гессель

Durant ces deux Journées, de nombreuses réunions et présentations, des ateliers de traduction, expositions et concerts ont été proposés au public. Il y a eu des nouvelles rencontres et des anciens débats se sont poursuivis dans les couloirs, dans les escaliers et au samovar de la galerie.

Le prochain rendez-vous avec la littérature russe aura lieu au Salon annuel Livre Paris du 15 au 18 mars 2019. Vladimir Sorokine, Evgueni Vodolazkine, Leonid Yuzefovich, Sergeï Samsonov et de nombreux autres écrivains, éditeurs et journalistes sont attendus sur le stand russe.

 

Sur le même sujet:

Счастье — это когда тебя понимают? «Руссофония 2014 »|Le bonheur, c’est d’être compris ? «Russophonie 2014»

На перекрестке России и Франции | France et Russie à la croisée des chemins

Journées européennes du livre russe et des littératures russophones

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Envoyer un message
  1. (champ obligatoire)
  2. (e-mail correct)