Меню

Русский очевидецL'Observateur russeФранцузская газета на русском языке

Menu
mercredi, 16 octobre 2019
mercredi, 16 octobre 2019

Les Chœurs de l'Armée Rouge ont chanté à Paris avec le fils de Joe Dassin

Elena Iakounine, traduction de Clara Dimitrov0:57, 28 mars 2017RencontresImprimer

L'Ensemble de chants et danses du Ministère de l'Intérieur de la Russie (MVD), dirigé par Victor Eliseev s'est produit en France du 21 au 26 mars 2017.
Le premier concert était à Lyon, à Paris, les Russes se sont produit dans la salle Pleyel, l'une des plus prestigieuses de la capitale, dotée d'une acoustique incroyable.

© Véronique Barin / FGL PRODUCTIONS

Bonne nouvelle pour les Parisiens, l’ensemble et les chœurs de l’armée, qui se produisent régulièrement, tous les deux ans, en France sont accompagnés par Julien Dassin, fils de l’immense chansonnier Joe Dassin, qui aujourd’hui encore est écouté et aimé en Russie.

À la veille du concert, Julien Dassin était l'invité de Michel Drucker sur TF1, celui-ci lui a demandé comment il avait fait la connaissance de l'ensemble de chants et danses du MVD et lui a posé des questions sur les futures représentations.
Julien a raconté qu'il y a environ deux ans, son téléphone a sonné, et qu’à l'autre bout du fil, se trouvait le général Victor Eliseev. Le dirigeant de l'ensemble lui a avoué que les Russes adoraient la culture française et notamment les chansons de Joe Dassin et il lui a proposé d'écrire un album hommage à son père.

 

Julien a tout de suite accepté. Pourquoi ? Peut-être parce que son père était Joe Dassin, et que son grand-père venait d'Odessa ? Et que par conséquent, d'après lui, il a reçu un certain héritage culturel russe ?
Et également, parce que pour n'importe quel chanteur, êtressoliste avec un chœur de cent personnes, c'est toujours un grand plaisir. « Ce sont tous de grands gaillards» a avoué le chanteur impressionné.
À présent, Julien apprend le russe pour chanter des chants russes avec le chœur.

La tournée en France coïncide avec le centenaire de la révolution d'octobre. C'est pour ça, ou pour une toute autre raison, que les représentations parisiennes de l’ensemble commençaient avec l'hymne russe et la Marseillaise, suivis du chant militaire «Guerre sacrée» (Sviachtchennaïa Voïna) et l'Internationale. Et à chaque fois, au son des hymnes, la salle se levait respectueusement.

Les jeunes assis à côté du journaliste de l'Observateur russe ont commencé à fredonner en entendant la célèbre mélodie française.

Et personne dans la salle bondée n'a été effrayé ni par les uniformes, ni par les chants militaires.

Sur le même sujet:
Choeurs de l'Armée Rouge à Paris
Les chœurs de l’Armée Rouge ont conquis le public français

Un commentaire

  1. Victor Glouchkov - Виктор Глушков dit :

    Жульен прекрасно поёт и очень милый человек. Мне довелось с ним пообщаться на благотворительном вечере в «Автомобильном клубе», в Париже. Остались очень хорошие воспоминания. То что он спел с русским хором и учит русские песни, разумеется приятно.

    В культуре нет политики, а только натуральные эмоции и те кто всё же, иногда, её использует для других целей, «бедные люди»...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Envoyer un message
  1. (champ obligatoire)
  2. (e-mail correct)