Меню

Русский очевидецL'Observateur russeФранцузская газета на русском языке

Menu
lundi, 14 octobre 2019
lundi, 14 octobre 2019

L’étape européenne d’un prestigieux festival

Редакция12:15, 18 septembre 2019OpinionsImprimer

Le Festival Transsibérien Station Jeunesse est le premier arrêt européen d’un parcours lancé en 2014, à Novossibirsk, par l’immense violoniste Vadim Repin et son ami Oleg Bely, directeur du prestigieux Trans-Siberian Art Festival.

Plusieurs stations de ce Transsibérien ont depuis été créées au Japon, aux Etats-Unis et en Corée du Sud : ce parcours musical unique relie les continents en y faisant jouer des artistes de renommée internationale qui partagent les mêmes valeurs de transmission. C’est Lille qui accueille désormais la station européenne, portée par Jean-Claude Casadesus, Vadim Repin et Marina Bower.

Jours de concerts et de master classes

Le festival présente une affiche de prestige, avec certains des plus grands solistes de notre temps :

  • Vadim Repin VIOLON
  • Alexander Kniazev VIOLONCELLE
  • Nicholas Angelich, Andrei Korobeinikov PIANO

Ils se produiront tout au long du festival, certains en concerto dans le Triple concerto pour violon, violoncelle et piano de Beethoven sous la direction de Jean-Claude Casadesus, ou en musique de chambre toute la journée du samedi, et dispenseront des master classes publiques.

V.Repin et J. -C. Casadesus à la conférence de presse à Paris

Le festival verra notamment la création du TransSiberian Festival Youth Orchestra, réunissant les meilleurs éléments de l’Orchestre des Jeunes d’Île-de France, de l’Orchestre symphonique des Jeunes de l’Oural et du Jeune Orchestre du Hainaut-Cambrésis.

Cette formation unique au monde se produira ensuite dans d’autres étapes du Transsibérien, afin de favoriser l’échange et le partage. De jeunes musiciens auront également la chance d’être sélectionnés pour jouer aux côtés de Vadim Repin, Nicholas Angelich, Andrei Korobeinikov, Alexander Kniazev, Clara-Jumi Kang, en musique de chambre. Des master classes publiques leur permettront enfin de bénéficier de leurs précieux conseils. *

Le mot de Jean-Claude Casadesus

Il y a peu, j’ai eu la joie de découvrir à l’invitation de mon ami, le grand violoniste russe Vadim Repin, son prestigieux TransSiberian Art Festival à Novossibirsk. Il l’exporte désormais dans le monde entier. Outre la musique, notre passion, nous avons en commun, totalement je crois, la même éthique, c’est-à-dire la volonté de partage de notre art. Cette éthique m’anime depuis des années, et pour la conquête de nouveaux mélomanes, et dans le même désir de transmission à de jeunes musiciens.

C’est l’une des raisons pour lesquelles nous est venue l’idée d’un mini-festival comprenant avec ces jeunes, deux concerts symphoniques, deux concerts de musique de chambre et des master-classes, sous l’autorité de grands noms de la musique reconnus dans le monde entier.

C’est en lien avec ce TransSiberian Festival que nous avons imaginé une station Jeunesse à Lille. Cette belle capitale est à la tête de la région la plus culturelle et la plus jeune de France. Je m’y suis totalement impliqué pendant de nombreuses années à la tête de l’Orchestre national de Lille que j’ai créé il y a 43 ans.

Je suis profondément heureux aujourd’hui, en hommage à cette région des Hauts de France que j’aime, qui m’a toujours témoigné sa confiance, et en hommage à sa jeunesse, de leur offrir ces grands artistes, Vadim Repin, Nicholas Angelich…

Ils vont mettre tous leurs talents au service de ces jeunes musiciens issus des Hauts-de-France, d’Île-de-France et de Russie. Et dans ce même désir de transmission, j’inviterai un jeune et talentueux chef d’orchestre, David Molard Soriano, à partager avec moi la direction de nos deux concerts.

Festival Transsibérien
Lille, Salle Le Nouveau siècle
12-14 décembre 2019
http://www.transsiberianfestival.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Envoyer un message
  1. (champ obligatoire)
  2. (e-mail correct)