Меню

Русский очевидецL'Observateur russeФранцузская газета на русском языке

Menu
dimanche, 16 décembre 2018
dimanche, 16 décembre 2018

Le 6e Festival du Cinéma Russe de Nice

0:08, 29 novembre 2018Vous êtes témoinImprimer

Du 4 au 8 décembre prochain, à Nice se tiendra le 6e Festival du Cinéma Russe de Nice.

Le festival a été lancé en 2013, a l'initiative du Gosfilmofond de Russie et de la Ville de Nice, ainsi que sous l'égide de Gérard Depardieu.

Les Niçois et les touristes de la Cote d'Azur pourront de nouveau voir les trésors du Gosfilmofond de Russie : des chefs-d’œuvre du cinéma soviétique ainsi que de nouveaux films russes dont les séances se tiendront en présence des réalisateurs, acteurs et spécialistes du cinéma.

Au programme : 9 films de fiction et 4 films d’animation.

L’année 2018 se déroule en Russie sous le signe du bicentenaire du grand chorégraphe français et russe, Marius Petipa, elle est officiellement annoncée l’Année du ballet. Ainsi, le film du réalisateur Alexeï Outchitel « Mathilde », racontant l’histoire d’amour du successeur du trône russe, Nikolaï Romanov, et Mathilde Kschessinska, ballerine du théâtre impérial, ouvre le festival.

Le film avec un slogan « Secret de la Maison des Romanov » a suscité en Russie une grande polémique, jusqu'à la demande d'interdire le film qui « insulte » Nicolas II, canonisé. Malgré cela, en octobre de l'année dernière, la première a eu lieu à Saint-Pétersbourg, au théâtre Mariinsky, où dansa Mathilde Kschessinska, et ensuite le film est sorti dans les salles de cinéma russes.

L’avant-première du film « Mouvement vertical », d’Anton Meguerditchev, sera sans doute aussi un événement marquant du festival. Le film est basé sur les faits réels, il parle de la victoire de l’équipe soviétique du basket-ball à la finale des Jeux Olympique de 1972. Pour la première fois en 36 ans, l’équipe américaine « invincible » a dû céder aux Soviétiques.

Regardé par 12 millions spectateurs, « Mouvement vertical » est devenu le premier film au box-office russe de toute son histoire contemporaine. Les critiques l'ont baptisé « un vrai blockbuster de basket-ball ».

Parmi les films contemporains, le public français appréciera sans doute les films sortis en salles russes cet automne et qui ont déjà été primés en Russie : « Histoire d'une nomination », d’Avdotia Smirnova, et « L'été de l'argousier », de Victor Alfiorov.

Les adaptations des classiques français représenteront un atout de ce festival. Au programme : les films tournés par les grands réalisateurs soviétiques et russes d’après les œuvres d'Honoré de Balzac, Claude Tillier, Jules Verne, Henri Barbusse, Alphonse Daudet.

Un cadeau de Gosfilmofond de Russie, les chefs-d’œuvre de l’animation russe, attend aussi le jeune public.

Les projections ont lieu dans la Cinémathèque de Nice et au cinéma Pathé Gare du Sud.
L'entrée des séances est gratuite.

Au programme du festival :

Films de fiction

« Mathilde », réalisation Alexeï Outchitel, 2017, film d’ouverture

« Mouvement vertical », réalisation Anton Meguerditchev, 2017, film de clôture

« Le fantôme qui ne revient pas », réalisation Abram Room, 1929

« Gobseck », réalisation Konstantin Eggert, 1936

« Les Enfants du capitaine Grant », réalisation Vladimir Vaynshtok, 1936

« Ne sois pas triste », réalisation Gueorgui Danelia, 1969

« Tartarin de Tarascon », réalisation Dmitri Astrakhan, 2002

« Histoire d'une nomination », réalisation Avdotia Smirnova, 2018

« L'été de l'argousier », réalisation Victor Alfiorov, 2018

Films d’animation

« Le Petit Poucet », réalisation Olga Khodataeva, 1938

« Le Chat botté », réalisation Valentina et Zinaïda Blumberg, 1938

« Le Maître de Clamecy », réalisation Vadim Kourtchevski, 1972

« Cendrillon », réalisation Ivan Aksentchouk, 1979

Le programme complet

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Envoyer un message
  1. (champ obligatoire)
  2. (e-mail correct)