Меню

Русский очевидецL'Observateur russeФранцузская газета на русском языке

Menu
dimanche, 25 octobre 2020
dimanche, 25 octobre 2020

Hommage à Monsieur Peyronie

Général de Division Aérienne (2s) Philippe Lafond16:20, 6 mai 2020Vous êtes témoinImprimer

« Les véritables héros  — qui  ont donné leurs vies pour que s’accomplisse la volonté du Général de Gaulle formulée le 09 septembre 1942 sur le tarmac à Rayak : « la loi suprême, c’est la libération de la Patrie » -  André Peyronie.

André Peyronie

Durant 99 ans André Peyronie aura connu les vicissitudes d’une existence dont il me répétait souvent qu’elle avait été agréable.

Fils de mineur, il naît à Albi le 08 mai 1920 dans une famille de trois enfants. Malgré des conditions de vie difficiles son enfance a été heureuse. Il travaille aux mines de charbon d’Albi et malgré des conditions de travail pénibles, il suit des cours du soir pour préparer le concours d’entrée à l’école des mécaniciens de l’armée de l’air. Il rejoint les forces aériennes françaises libres en 1941.

Le Sgc Peyronie a fait partie des pionniers du Normandie Niemen. Servant leur patrie au péril de leur vie, ces jeunes d’une vingtaine d’années, animés par un courage et un sens de l’engagement hors du commun, ont écrit l’Histoire dans ce combat, au côté des soviétiques, pour nos valeurs face à l’invasion nazie.

Ses états de service et son comportement durant cette période ont été en tous points remarquables. Il a contribué à défaire la barbarie nazie et à permettre à notre pays de recouvrer son bien le plus précieux, sa liberté.

La maison de retraite des anciens combattants à Anse, 5 mai 2019

De retour à la vie civile en 1945, il suit des études de droit des affaires et droit des sociétés pour exercer pendant 38 ans, la profession d’expert immobilier.

En 2011, il est victime d’un AVC qui le laissera pour partie paralysé. Il rejoint en avril 2015 la maison de retraite des anciens combattants à Anse.

Photo: Svetlana Terekhova-Mayorgas

Je fais sa connaissance en octobre de cette même année, ayant appris qu’un résident, aviateur durant la seconde guerre mondiale venait d’être décoré de la légion d’honneur. Une véritable amitié est née au fil de nos rencontres dans sa chambre ou lors de nos promenades dans le parc du château. Elle a grandi lors de nos échanges parfois légers, parfois profonds mais toujours d’une grande richesse. Ainsi, j’ai trouvé en ce personnage, avec tant d'autres rares qualités, un trésor de sages conseils, d’humour, de sincérité et d'amitié constante. Erudit, cultivé, amateur de bel canto et de poésies, André Peyronie était doté d’une mémoire exceptionnelle. Pendant des heures il me racontait avec force détails des événements vécus il y a plus de 70 ans.

Photo: Svetlana Terekhova-Mayorgas


Photo: Svetlana Terekhova-Mayorgas

 

Ses qualités intellectuelles hors du commun, son parcours remarquable n’avaient en rien changé la personnalité de ce fils de mineur, fier de ses origines, d’une grande simplicité dans sa vie quotidienne et d’une humilité cordiale dans ses rapports avec son entourage.

Photo: Svetlana Terekhova-Mayorgas

Dernier survivant d’une unité mythique, il avait compris qu’il était le dépositaire d’une mémoire qui dépassait largement sa personne. Aussi, à chacune des cérémonies organisées en son honneur, il s’effaçait derrière, je le cite « les véritables héros qui ont donné leurs vies pour que s’accomplisse la volonté du Général de Gaulle formulée le 09 septembre 1942 sur le tarmac à Rayak : « la loi suprême, c’est la libération de la Patrie ».

 

Un commentaire

  1. Tatiana dit :

    «Воспоминание об эскадрилье Нормандия-Неман»

    youtu.be/t-NbMeG7Fhk

    Я спела песню и сделала видеоклип.

    Тема, волнующая меня с детства. Я из авиационной семьи:

    «Обнимая небо»

    youtu.be/V0ct4P28jNk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Envoyer un message
  1. (champ obligatoire)
  2. (e-mail correct)