Меню

Русский очевидецL'Observateur russeФранцузская газета на русском языке

Menu
samedi, 28 mars 2020
samedi, 28 mars 2020

Ekaterinbourg s’invite à Paris pour le Nouvel An orthodoxe

Texte, photos et vidéo: Elena Iakounine, traduction de Alison Périé11:32, 18 janvier 2018Vous êtes témoinImprimer

Pour les russes vivant à Paris, le Nouvel An orthodoxe est une fête incontournable. Depuis toujours, c’est grâce à ces fêtes que la France russe continue d’exister.

Фойе посольства РФ во Франции

Restaurants russes, associations, clubs… tous ont préparé une soirée et un programme particulièrement festif, invitant russes et français à participer à ce que l’on peut considérer comme la plus « russe » des fêtes.

Ce genre de célébration n’existe nulle part ailleurs. Alors que dans le monde russe, elle a toujours existé, existe encore aujourd’hui et existera toujours.

En tout cas en France, elle est déjà présente. En effet, à l’ambassade de Russie à Paris, une soirée musicale est organisée chaque année depuis 15 ans, à laquelle sont invités les descendants des précédentes vagues d’émigration et des compatriotes russes ayant immigré à Paris durant ces dernières décennies.

Ce sont les descendants des « Russes blancs » ayant conservé la tradition de leurs ancêtres à travers tout le 20e siècle qui avaient suggérés à Alexandre Avdeïev, alors ambassadeur de Russie en France, d’organiser cette fête antique dans l’enceinte de l’ambassade.

Le prince Alexandre Troubetskoï, organisateur annuel et présentateur du concert du Nouvel An orthodoxe, a rappelé sur scène cette anecdote à propos des émigrés.

Cette année, les Ekaterinbourgeois ne sont pas venus seuls ; ils ont apporté avec eux le Chœur National d’Ekaterinbourg et l’ensemble folklorique Izumrud.

Cela a attiré tellement de monde que beaucoup de spectateurs ont dû s’asseoir sur les marches ou rester debout à l’entrée.

Mais ce n’est pas un simple hasard si l’Oural a voyagé jusqu’à Paris.

La ville d’Ekaterinbourg est candidate pour l’organisation de l’Exposition universelle en 2025, et il se trouve que le BIE (Bureau International des Expositions) est à Paris. C’est justement ici, dans la capitale, à l’assemblée générale de l’organisation, que l’on déterminera la ville-hôte de l’EXPO 2025.

C’est la deuxième fois qu’Ekaterinbourg se présente pour devenir le centre de l’Exposition universelle. Lors de la première compétition, Ekaterinbourg a malgré tout acquis une expérience inestimable en préparant cet événement.

Lors d’une soirée, le représentant de l’administration de la ville a déclaré à propos d’Ekaterinbourg que c’était la « force culturelle et la région pilier de la Russie ».

Les Ekaterinbourgeois souhaitent profondément voir leur ville gagner.

Quant aux russes qui vivent en France, ils devront supporter les leurs.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Envoyer un message
  1. (champ obligatoire)
  2. (e-mail correct)