Меню

Русский очевидецL'Observateur russeФранцузская газета на русском языке

Menu
mardi, 17 septembre 2019
mardi, 17 septembre 2019

La mairie de Montpellier était la seule à célébrer les 75 ans de la victoire de la bataille de Stalingrad

Texte et vidéo De Artem Arifov, traduction d'Alison Périé0:18, 4 février 2018Vous êtes témoinImprimer

Le 2 février, pour la première fois dans l’Histoire, une célébration officielle qui s’est déroulée à Montpellier était consacrée à l’anniversaire de la victoire de la bataille de Stalingrad.

C’est Philippe Saurel, maire de la ville, qui était à l’initiative de cet hommage.

Фото: Анна Чернышова

« Si aujourd’hui la France est libre, si aujourd’hui Montpellier est libre, nous le devons aux combattants russes de Stalingrad qui pour la première fois ont vaincu l’armée nazie. », s’exclame Philippe Saurel avec émotion devant le public.

Cet événement paraît toucher personnellement le maire.

« La France n’a pas été toujours très tendre avec l’histoire. Et dans la dernière guerre mondiale, les premiers qui ont vaincus les armées fascistes, ce sont les russes, les soviétiques. Oui, quelques régiments français ont été héroïques. Mais le peuple qui a payé un prix fort : un million de morts sur la colline Mamaïev et trente millions de morts pour les russes dans le dernier conflit. Ce sont des soldats soviétiques. Et il faut le dire avec force et avec vérité. »

A l’occasion de cette date mémorable, une véritable délégation s’est réunie près du monument : des membres du gouvernement, des représentants d’organisations militaires et d’anciens combattants. Le consul général de Russie à Marseille dirigeait la partie officielle russe. D’ailleurs, les associations russophones de Montpellier et des villes voisines étaient largement représentées à l’événement.

Sergey Molchanov a déclaré en français : « Comme le disent les combattants de la Résistance, Stalingrad a mis fin au pessimisme qui régnait en France, et ce largement grâce aux communications diffusées par les célèbres radios de l’époque, Radio Moscou et Radio Londres.

Le professeur de russe du lycée Joffre essaye de transmettre à ses étudiants l’histoire de la Grande Guerre patriotique à travers poésies et chansons. Les lycéens qui étudient dans la section anglo-russe ont ainsi lu un poème intitulé « La guerre sainte » : « Lève-toi pays immense, lève-toi pour un combat à mort contre la sombre puissance fasciste, contre la horde maudite ». Ils ont lu ces vers en russe avec un fort accent français, mais ils étaient malgré tout parfaitement compréhensibles.

Les enfants russophones de l’association « Amitié russe » ont également récité des vers sur la guerre, quant à leurs homologues français du collège, ils ont lu des vers sur Stalingrad en russe.

Ensuite, les représentants des délégations ont déposé des fleurs près du monument.

Le maire de Montpellier est fier de cet acte, et n’hésite pas à le dire : « […] Et je suis heureux que cet instant de vérité se passe à Montpellier. Nous sommes représentés dans l’esprit d’autrui comme une ville libre, comme une ville jeune et comme une ville qui regarde son destin en face. ». Il est également le seul maire à soutenir le défilé du Régiment Immortel dans sa ville.

Фото: Анна Чернышова

« Je tiens à remercier Philippe Saurel de se souvenir de notre véritable histoire. Aucune famille russe ou soviétique n’a été épargnée par la guerre. Tout le monde possède une femme, un frère ou un père qui a participé à cette guerre. Notre devoir aujourd’hui est de transmettre à la nouvelle génération la mémoire de cette guerre, de cette victoire, et de nos soldats soviétiques. » a déclaré à propos du discours du maire Alfia Fabre organisatrice de l’action Régiment Immortel et directrice de l’association « Les enfants russes de Montpellier ».

Au mois d’octobre dernier, Philippe Saurel a aussi fait ériger une statue de Youri Gagarine pour rappeler que ce sont aussi les russes qui ont conquis l’espace en premier!

Il y a tout juste un an, celui-ci était en visite officielle à Volgograd, où il a pu voir de ses propres yeux la statue de la Mère-Patrie, et a écrit dans un livre commémorant les différents monuments sur le kourgane Mamaïev : «Montpellier rend hommage respectueusement aux soldats de l’Armée Rouge, aux hommes et aux femmes de Stalingrad qui pour la première fois ont infligés une défaite cuisante aux armées fascistes d’Hitler. Ils restent dans notre esprit et dans notre cœur.   Que gloire leur soit rendu ! »

En juillet dernier, il avait également sorti de façon inattendue une casquette de soldat soviétique au beau milieu du conseil municipal et déclaré sur Twitter qu’il n’oublierait jamais l’exploit des habitants de Stalingrad.

Enfin, Philippe Saurel a promis de faire du 2 février une tradition dans la ville, où chaque année seront organisés des événements commémoratifs.

3 commentaires

  1. Инна Кочеткова dit :

    Большое человеческое спасибо Филиппу Сорель за его смелый поступок! Это вызов тем, кто хочет изменить, переписать историю! Польше бы таких независимых и свободных людей!

  2. petit-sabourin dit :

    Je lis avec bienveillance et reconnaissance aux soldats russes mais , j'apprécie tout particulièrement l'hommage rendu par la ville de Montpellier . Merci .

  3. Anonyme dit :

    Спасибо из петербурга за память и честность

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Envoyer un message
  1. (champ obligatoire)
  2. (e-mail correct)