Меню

Русский очевидецL'Observateur russeФранцузская газета на русском языке

Menu
jeudi, 26 novembre 2020
jeudi, 26 novembre 2020

Pour que les arbres ne tuent pas

Elena Iakounine14:14, 16 septembre 2020SociétéImprimer

Les services publics français n'épargnent pas les arbres de la ville.

 Pour leur bien, et le nôtre aussi.

©Борис Гессель

Il y a quelques années, mon mari s’est retrouvé à Moscou dans le parc Neskuchny lors d'un terrible ouragan. Avec ma nièce ils ont tenté de sauver une jeune femme écrasée par un arbre géant. Ils ont miraculeusement échappé à un terrible sort, et essayaient de déblayer le terrain en attendant une ambulance.
Elle est arrivée cinq minutes plus tard, mais c’était trop tard.
Depuis, je n'aime pas les arbres urbains très branchus, laissés au hasard, jusqu'au premier malheur.

En France, les arbres sont coupés régulièrement.

©Борис Гессель

Partout. Dans des mégapoles et de petites villes.

©Борис Гессель


©Борис Гессель

À première vue, ils peuvent même être trop coupés. Mais les ouvriers connaissent leur métier, et la saison prochaine, ces «souches» absurdes de l'année dernière acquièrent une seconde vie encore plus merveilleuse.

©Борис Гессель

La pensée technique en termes d'aménagement du paysage urbain ne s'arrête pas. Elle est en constante progression.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Envoyer un message
  1. (champ obligatoire)
  2. (e-mail correct)