Меню

Русский очевидецL'Observateur russeФранцузская газета на русском языке

Menu
dimanche, 29 mars 2020
dimanche, 29 mars 2020

L'eau qui change le microbiome

Texte, photos par Elena Iakounine, traduction par Egor Iakounine9:06, 18 février 2020SociétéImprimer

A côté du cœur ou du foie, il est facile de négliger l'importance d'un organe qui constitue la première ligne de défense de notre organisme : la peau.

Le Laboratoire La Roche-Posay

Notre peau est de plus en plus malade, c'est elle qui est la principale barrière qui sépare un être humain du monde extérieur. Elle est la première à réagir non seulement aux chocs externes, mais aussi aux problèmes internes.
Le stress provoque une éruption cutanée, des démangeaisons ou une allergie. Cette dernière a déjà pris sa place parmi les plus grands fléaux du monde.
Pour combattre toutes ses maladies des médecins ont des cachets et des pommades, tandis que la nature, elle a de l'eau.

Ici on soigne la peau

Les soins par l'eau — le thermalisme — connus depuis l'Antiquité, mais cédant la place aux produits pharmaceutiques en plein essor au XXe siècle, gagnent aujourd’hui en popularité en France.
Les scientifiques et les médecins sont obligés de se rappeler les propriétés curatives des médicaments naturels. Car les produits chimiques tout en soignant causent des dégâts non négligeable à notre santé.

Une source d’eau du village de La Roche-Posay, dans la région de la Nouvelle-Aquitaine, a été mentionnée pour la première fois en 1617. Ensuite, le médecin d'Henri IV est parti en personne explorer les qualités inhabituelles de l'eau. Bien plus tard, Napoléon a ordonné ici la construction d'un hôpital pour ses militaires.

A nos jours des scientifiques ont constaté que cette eau a une propriété immunomodulatrice, c'est-à-dire elle peut renforcer le système immunitaire. De plus, la teneur en sélénium y est grande comme dans aucune autre eau, et le sélénium lutte contre le stress oxydatif et donc contre le vieillissement de la peau.

En 1905, la source thermale de La Roche-Posay est reconnue officiellement par l'Académie nationale de médecine.

La Roche-Posay est devenue une station balnéaire.

A la station thermale La Roche-Posay

Parmi les patients du Centre thermal, on voit des enfants. L'eczéma, l'érythème, les allergies cutanées — sont traitées ici avec succès avec de l'eau.

Chaque année, le Centre accueille jusqu'à 10 000 patients. Chose importante: le coût des soins médicaux est couvert par la SECU.L'une des dernières innovations du Centre est la cure post-cancer. Les patients qui ont subi un traitement sévère, dont la peau est affectée, reviennent à la vie réelle à l'aide de procédures cosmétiques spéciales.

On soigne également la peau après les opérations au laser, ainsi que la restauration de la peau après brûlures et plaies.

Céline a subi une opération suite à un cancer.

En 1975,Une entreprise pharmaceutique a été crée à La Roche-Posay. Une ligne de traitement cosmétique à base d'eau thermale locale est née. Mais des études et le lancement du produit ont pris de longues 14 années.

L'entreprise est en constante évolution scientifique. L'une des dernières études cliniques concerne la peau de bébé. Comment améliorer le sommeil d’un enfant, perturbé par la diathèse. Il s’est révélé que les propriétés de l’eau locale réduisaient considérablement des irritations cutanées. Des enfants étaient moins inquiets pendant leur sommeil.

L'un des produits phare de La Roche Posay est Cicaplast Baume B5.

C’est un baume universel pour adultes et enfants. Il contient du panthénol, une combinaison de cuivre, de zinc et de manganèse connus pour des effets antibactériens. Cicaplast Baume B5 est destiné aux peaux sensibles et abîmées.
Des études cliniques ont montré les effets bénéfiques de l'eau thermale non seulement sur le microbiome cutané, mais aussi intestinal.

Les médecins ont également observé l’amélioration de l'équilibre du microbiome intestinal chez les patients buvant de l'eau à la source.
De tristes statistiques démontrent qu’ un enfant atteint d'un cancer est diagnostiqué toutes les deux minutes sur la planète, .

«La qualité de vie est un facteur essentiel dans la guérison du cancer»,dit Ivan Krakowski, oncologue, président de l'AFSOS https://www.afsos.org/ (Association Francophone des Soins Oncologiques de Support).

L'eau que nous buvons et les cosmétiques que nous utilisons sont à choisir avec une attention particulière.

 

Plus d'information: https://www.thermes-larocheposay.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Envoyer un message
  1. (champ obligatoire)
  2. (e-mail correct)