Распечатать запись

Pourquoi je suis à Paris

27 août 2013

La Maison de la Russie à l'étranger, fondée par Alexandre Soljenitsyne à Moscou, propose une exposition « L'étranger russe de Nikolai Dronnikov ».

« Depuis l'âge de 13 ans je suis un peintre français », c'est ainsi que se définit Nikolai Egorovitch Dronnikov — peintre russe, né en 1930 dans le village perdu de Boudki, (région de Toula). Cette affirmation semble contradictoire à première vue seulement. Une approche plus détaillée de la vie et de l'œuvre du peintre, sculpteur, éditeur, Nikolai Dronnikov, permet de comprendre pourquoi on l'appelle le plus russe des peintres français et le plus français des peintres russes.

Н.Дронников «Париж весной», 2009 | N.Dronnikov «Le printemps à Paris», 2009

Sa carrière artistique commencée avant la guerre au studio des arts plastiques de la Maison des Pionniers à Moscou, s'est poursuivie à l'école de peinture 1905 puis à l'Institut Sourikov à la Taganka. En 1972, il ne rentre pas en URSS d'un voyage privé en France et à 42 ans peut réaliser son rêve de toujours : être libre de créer et de se mouvoir, conjuguer les cultures et témoigner de l'évolution de la culture russe en émigration.

Sans adhérer à aucun mouvement de la dissidence, Dronnikov a creusé sa niche de chroniqueur de l'émigration russe. Ses nombreux dessins, ses portraits au crayon ou à l'huile de contemporains, sont devenus aux yeux des historiens de la culture de brillants témoignages de l'époque, d'une grande valeur documentaire.

d181d0bed0bbd0b6d0b5d0bdd0b8d186d18bd0bd

Н.Дронников. Портрет А.Солженицына | N.Dronnikov Le portrait de Solgenitsyne

Pour son exposition à la Maison de la Russie à l'étranger, le peintre a choisi des portraits d'Alexandre Soljenitsyne, d'Alexandre Galitch, de Boulat Okoudjava, de Vladimir Vyssotski, d'André Tarkovski et de nombreux autres contemporains. On y voit également des représentants de l'ancienne émigration — Serge Lifar, Pierre Danzas, V. Troubetskoy. « Je voulais graver dans les mémoires et comprendre l'histoire russe : on a là, trois générations de l'émigration », souligne l'auteur pour expliquer son intérêt pour le Paris russe des années 70-80 du siècle dernier.

Н.Дронников. Портрет В.Высоцкого | N.Dronnikov Le portrait de Vissotsky

On peut voir à l'exposition des livres et des cartes imprimés par le peintre chez lui sur sa presse, à pas plus de 25 exemplaires. Parmi ces « livres d'artistes », édités par Nikolai Dronnikov, on trouve notamment des poèmes et des extraits du journal intime de son ami, le poète Guennadi Aigui, des vers de Natalia Gontcharova et de Mikhail Larionov et d'autres.

« Pourquoi je suis à Paris ? Pour voir et relier l'école française du dessin aux portraits de la culture russe et de la culture en général », répondait l'artiste à ses amis et avant tout à lui-même, au début du nouveau millénaire. Les visiteurs de l'exposition pourront se rendre compte à quel point s'harmonisent les paradigmes culturels des deux pays dans l'œuvre de l'artiste russo-français. Le but des organisateurs de l'exposition n'est pas seulement d'approfondir la connaissance de l'œuvre de Nikolai Dronnikov mais encore une fois de rappeler les héros de ses portraits — les représentants significatifs de la culture russe des années 1970-80.
Nikolai Dronnikov et sa famille participeront au vernissage.
Reportez-vous à l'interview du peintre publiée pour ses 80 ans dans « Observateur Russe»

L'exposition se tient du 28 aout au 28 septembre de 12 h à 19h sauf samedi et dimanche. Le vernissage a lieu le 27 aout 2013 à 18h.
 
Moscou, 2 rue Nijnaya Radichtchevskaya, Metro « Taganskaya »tel : (495) 915-10-30

La rédaction

Laisser un commentaire

  1. (required)
  2. (required)
  3. Tapez les chiffres (SPAM protection)
 

Lire aussi

Визу во Францию можно получить на четыре года | Un visa de quatre ans pour la France

Un visa de quatre ans pour la France

A la veille des élections présidentielles, le gouvernement a annoncé la mise en place d’une nouvelle mesure législative visant à renforcer l’attractivité du secteur des nouvelles technologies du ... (La suite)

25.02.2017    | En France |     Armen Balassanian, traduction de Jasmine Beaune

Commenter
Французский университетский колледж Москвы празднует 25-летие |Le Collège universitaire français de Moscou fête ses 25 ans

Le Collège universitaire français de Moscou fête ses 25 ans

Une réception à l’occasion du 25e anniversaire de la fondation du Collège universitaire français de Moscou s’est tenue le 20 février à Paris à la résidence de l’ambassadeur de Russie en ... (La suite)

23.02.2017    | Société |    par Maria Tchobanov

Commenter
Как русские превратили Масленицу в коммерчески успешный праздник | Semaine grasse: comment une fête païenne est devenue un phénomène commercial

Semaine grasse: comment une fête païenne est devenue un phénomène commercial

L'ancienne fête païenne de Maslenitsa («semaine grasse» précédant le Grand carême orthodoxe), que les Russes célèbrent depuis le Moyen-Âge, est devenue le plus important festival culinaire de la ... (La suite)

21.02.2017    | Cultures |     par Anna Gouryanova

Commenter
Горячий суп в холодном городе

Горячий суп в холодном городе

L'article est en cours de traduction

18.02.2017    | Rencontres |    Огулбиби Мариас

4 Commentaires
WikiLeaks: американское ЦРУ шпионило за кандидатами на выборах президента Франции в 2012 г.

WikiLeaks: американское ЦРУ шпионило за кандидатами на выборах президента Франции в 2012 г

L'article est en cours de traduction

17.02.2017    | En France |     Nadezhda Driamina, traduction de Jasmine Beaune

Commenter