Меню

Русский очевидецL'Observateur russeФранцузская газета на русском языке

Menu
lundi, 20 mai 2024
lundi, 20 mai 2024

Un ami sur Facebook n’est pas forcément un ami

Armen Balassanian, traduction de Jasmine Beaune0:14, 22 janvier 2017PolitiqueImprimer

La Cour de cassation, la plus haute juridiction française, a rendu son verdict et a publié le 5 janvier dernier un arrêt sur la question sur le site Web.

©pixabay

 

 

 

Le journal Le Figaro déclare que la décision a été rendue suite à la demande d’un avocat parisien dont le nom n’a pas été révélé. L’avocat a demandé au tribunal la récusation de six membres du Barreau de Paris, arguant qu’ils étaient tous amis de l’avocat et également membres de ladite institution en charge l’enquête disciplinaire dont il fait l’objet. Le requérant estime qu’un tel fait pourrait remettre en cause « leur impartialité dans le jugement ».

Le tribunal n’a pas soutenu la plainte

En effet, tous les avocats étaient amis sur le réseau social Facebook. Selon l’arrêt, la notion d’ « amitié » sur les réseaux sociaux n’aurait pas la même valeur qu’au « sens traditionnel » du terme. La Cour de cassation a jugé que l’amitié sur les réseaux sociaux signifiait la communication entre des personnes ayant des intérêts ou, comme c’est le cas ici, un type d’activité, communs. Un lien entre des personnes sur les réseaux sociaux n’est pas suffisant pour désigner un attachement particulier ou affectif.

Le professeur de droit Roseline Letteron explique qu’en droit français, l’amitié implique « une connaissance intime, une proximité qu’un réseau social ne peut parvenir à susciter ».

Comme spécifié dans le jugement, « un réseau social est simplement un moyen de communication spécifique entre des personnes qui partagent les mêmes centres d'intérêt, et en l'espèce la même profession».

La requête du demandeur concernant la reconnaissance de l’implication des personnes dans la procédure judiciaire simplement de par leur statut sur Facebook a été refusée.

La décision de la Cour de cassation relative à la différentiation entre l’amitié virtuelle et l’amitié réelle a sans conteste créé un précédent qu’invoqueront désormais de nombreux avocats.

Il est intéressant de noter que l’amitié sur les réseaux sociaux, en particulier Facebook, a déjà fait l'objet de litiges. En 2015, un résident Belge a demandé au tribunal l’annulation de la décision l’obligeant à payer une pension alimentaire à son ex-femme. La raison invoquée par le demandeur était que l’avocat de son épouse était ami sur Facebook avec le juge l’ayant condamné. La Cour suprême de Belgique a jugé la requête du défendeur légitime et a annulé la décision.

Les données suivantes des enquêtes menées auprès des utilisateurs des réseaux sociaux sont intéressantes :

26% estiment que leurs amis sur les réseaux sociaux sont des connaissances,

16% seulement qualifient « d’amis » une partie de leurs amis sur les réseaux sociaux,

9% déclarent que la majorité d’entre eux sont de véritables amis, seulement

1% des répondants estiment que tous leurs « amis » sur les réseaux sociaux sont de vrais amis.

Le Figaro mentionne les mots du philosophe grec Aristote qui déclarait il y a plusieurs siècles :

« Ce n’est pas un ami que l’ami de tout le monde ».

Bien que ces paroles aient été adressées à des amis dans la vie réelle, elles s’appliquent parfaitement aux réseaux sociaux où la poursuite d’amis virtuels a changé les anciennes voies construction de véritables amitiés. Certains utilisateurs de réseaux sociaux ont plus de 1 500 amis.

Sont-ils tous des amis ? Bien sûr que non. Les connaissent-ils tous personnellement ? C’est peu probable.
Le fameux proverbe français « Les amis de nos amis sont nos amis» n’a de sens que dans la vraie vie et non derrière un écran d’ordinateur.

2 commentaires

  1. dvu dit :

    Не знаю, как в друзьях,

    Но если кто-то

    В сетях

    Любимой нахамит.

    Найду и в морду дам.

    Тут ни судья, ни рифма не причастны.

  2. Сергей dit :

    Амикошо́нство — бесцеремонное, неуместно-фамильярное обращение под видом дружеского. [От франц. ami — друг и cochon — свинья]

    В русском языке такое извращение нормальному человеку в голову не придёт. Сам я нормальный, поэтому французский язык лишь частично уместен в общении как средство. Делать вывод о французской культуре на основе одного довода преждевременно. Мольер всё ещё олицетворяет мировую культуру через литературу и театр.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Envoyer un message
  1. (champ obligatoire)
  2. (e-mail correct)
 

Lire aussi