Меню

Русский очевидецL'Observateur russeФранцузская газета на русском языке

Menu
lundi, 16 décembre 2019
lundi, 16 décembre 2019

Les français favorables au retour du service militaire obligatoire

Armen Balassanian, traduction de Davis Nyembo0:10, 12 décembre 2016PolitiqueImprimer

Les citoyens français se sont mis à parler du retour du service militaire obligatoire (ou conscription), comme contre-mesure à la menace que représente l'islam radical, et comme moyen de sauvegarde des valeurs de la République.

Photo: pixabay.com

 

 

L'intérêt d'un service militaire obligatoire s'est fait de plus en plus grandissant après les attaques islamistes contre la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo. Les attaques terroristes suivantes n'ont fait que renforcer la volonté de rendre de nouveau obligatoire la conscription.

Il y a deux ans, seuls les Républicains et le Front National (FN), parti d'extrême droite défendaient activement le retour de cette mesure. En effet, 90% des électeurs de ces deux partis soutenaient le retour du service obligatoire. Alors que ceux du parti socialiste (PS) ne représentaient que 71%.

Le programme des socialistes pour les élections de 2017 prévoit des dispositions quant au rétablissement du service militaire obligatoire.

Le journal Le Monde rapporte l'intervention de Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, qui estime que dans une situation où le manque évident de moyens à disposition pour garantir la sécurité optimale des citoyens se fait ressentir, le rétablissement du service militaire obligatoire et l'instauration d'une « véritable » garde nationale semble nécessaire.

La majorité de la population soutient cette initiative.

Le quotidien Direct Matin, rapporte les résultats des sondages menés par le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel), institut d'études marketing et d'opinions, 15 ans après que le dernier appelé au service a quitté la caserne, le 30 janvier 2001.

74% de la population, et ce, de toutes les catégories socioprofessionnelles, des travailleurs aux pensionnaires, en passant par les électeurs de tous les partis et les citoyens de moins de 25 ans, souhaitent établir un régime de service obligatoire. Beaucoup pensent que le service à l'armée effectué par des personnes issues de groupes ethniques variés serait utile à l'unité de la nation et renforcerait sa sécurité. Parmi les membres de la Droite et l'Extrême Droite, 4 personnes interrogées sur 5 (80%) soutiennent cette mesure. Au sein du FN, 9 personnes sur 10, (93%), sont favorables au retour de la conscription. Les représentants de la Gauche ne le soutiendraient qu'à 64%.

Parmi les employés et ouvriers, le retour du service militaire obligatoire est approuvé à 81%. Les travailleurs qualifiés et les cadres soutiennent la proposition à 67%. Nombreux sont ceux qui regrettent sa suppression. Plus les personnes interrogées étaient âgées, plus la nostalgie envers le service militaire obligatoire se faisait ressentir. Parmi les personnes âgées de plus de 65 ans, le désir de son retour y est présent à 78%.

Plus de la moitié des jeunes entre 18 et 24 ans (55%), notamment ceux directement concernés par ce devoir national, y sont favorables.

Il n'y a pratiquement aucune divergence d'opinion dans les réponses du sondage. 75% des hommes ont voté pour le retour du service obligatoire, pour 74% chez les femmes.

L'opinion des politiciens divergerait

Nicolas Sarkozy s'est exprimé sur la mise en place du service obligatoire pour les jeunes sans emploi ayant terminé l'enseignement secondaire. Il a présenté cette mesure comme une forme d'intégration sociale et comme un moyen de renforcer la sécurité intérieure face à la menace djihadiste.

Nathalie Kosciusko-Morizet, ancienne candidate à la mairie de Paris, et Jean-Frédéric Poisson, candidat à la présidentielle, se sont exprimés sur le service militaire obligatoire pour tous. Alain Juppé, ancien premier ministre, et François Fillon, candidat à la présidentielle ne soutiennent pas une telle initiative.
Dans son programme électoral, F. Fillon critique fortement le retour de la conscription, car selon lui,

« il est impossible d'intégrer près de 800 000 jeunes chaque année, sans faire de dommages à l'armée professionnelle ».

Сertaines casernes n'ont pas été utilisées pendant près de 20 ans et sont aujourd'hui en mauvais état. La restauration d'une armée régulière est une entreprise très coûteuse. Rien que pour le paiement des subventions mensuelles pour les recrues, une dépense annuelle de 3 milliards d'euros minimum serait à prévoir. Elle pourrait s'élever à 5 milliards si l'on devait y inclure les frais de logement. D'autant plus que dans le but d'améliorer les mesures de sécurité, la loi sur la garde nationale a pris effet le 14 octobre dernier. La garde nationale comprend des réservistes de l'armée, estimés aujourd'hui à 63 000 personnes, ainsi que des volontaires. Les membres de la garde nationale devrait comptabiliser 84 000 personnes d'ici 2018.

A ce jour, l'armée française est l'une des plus puissantes d'Europe

La force armée du pays est opérationnelle pour les opérations extérieures. De nombreux militaires ont été mobilisés pour l'opération Sentinelle. Il est peu probable qu'il soit possible et utile de se passer de l'armée professionnelle au profit des conscrits. Cependant, malgré la grande confiance qu'ont les citoyens en l'armée, ils expriment le désir d'être impliqués dans la sécurité de leur pays afin de jouir d'une vie paisible et tranquille.

Sur le même sujet:

Les Français s'engagent pour défendre la patrie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Envoyer un message
  1. (champ obligatoire)
  2. (e-mail correct)
 

Lire aussi