Меню

Русский очевидецL'Observateur russeФранцузская газета на русском языке

Menu
samedi, 24 juillet 2021
samedi, 24 juillet 2021

Suzanne Valadon et ses contemporaines

17:00, 19 mars 2021Vous êtes témoinImprimer

Le monastère royal de Brou organise une exposition consacrée à Suzanne Valadon (1865—1938) et aux autres artistes féminines de sa génération, actives entre 1880 et 1940.

Une exposition qui révèle, pour la première fois en France, le rôle des femmes dans l’explosion artistique française au tournant du 20e siècle.

Capture d'écran du film de l'exposition

Autour de la figure de Suzanne Valadon, l’exposition met en lumière les artistes de son époque et questionne à travers elles l’accès à la formation, les réseaux artistiques auxquels elles appartiennent, les sujets dont elles s’emparent et leur contribution aux mouvements d’avant-garde… dans une société où la place de la femme n’est pas égale à celle de l’homme.

L’exposition réunira près de 50 artistes : célèbres comme Camille Claudel, Marie Laurencin, Sonia Delaunay, Séraphine de Senlis ou Tamara de Lempicka, et d’autres moins connues ou parfois oubliées par la postérité.

Capture d'écran du film de l'exposition

Comment devenir artiste lorsqu’on est née femme, à une époque où celles qui appartiennent au «deuxième sexe», dénuées de tout droit civique, ne peuvent accéder à l’École nationale des Beaux-Arts et sont priées de se cantonner à la sphère domestique ? C’est au tournant des 19e et 20e siècles que les femmes peintres et sculptrices vont lutter pour être reconnues comme des artistes à part entière, passant comme Suzanne Valadon du statut de modèle à celui de peintre accomplie.

Dévoilant une centaine d’œuvres, cette exposition permettra au public d’appréhender au mieux le rôle et l’influence de ces femmes artistes à l’assaut de la « Modernité ».

Monastère royal de Brou ©CMN Franck Paubel — 2019

Le monastère royal de Brou réunit l’excellence d’un monument historique national et la richesse d’un musée municipal des beaux-arts. L’ensemble conventuel et les oeuvres d’art s’entremêlent pour révéler l’histoire du bâtiment : à la fois établissement monastique, temple du souvenir d’un amour éternel et écrin somptueux pour trois tombeaux princiers.

La visite virtuelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Envoyer un message
  1. (champ obligatoire)
  2. (e-mail correct)