Меню

Русский очевидецL'Observateur russeФранцузская газета на русском языке

Menu
jeudi, 23 janvier 2020
jeudi, 23 janvier 2020

Un autre terme que « Méga-exposition » ne serait pas adapté

Elena Iakounine, traduction de Ludmilla Balitskaya0:00, 15 février 2018CulturesImprimer

Art Capital au Grand Palais de Paris.

Boris Guessel

Le Salon, Art Capital, est organisé annuellement depuis treize ans déjà, dans les arcades du Grand Palais.

Il rassemble quatre grands salons, qui, auparavant, se succédaient l'un après l'autre, générant ainsi à Paris un flux constant d’évènements artistiques.

Aujourd’hui, c’est l’unique dans son genre.

2000 artistes choisis par les membres de quatre jurys, ont la chance de pouvoir y participer.

Fasnibay François. Photo Boris Guessel

Combien de demandes ont-elles été rejetées : il est impossible de le savoir. La sélection est très dure.

Les participants bénéficient du droit d’exposer une seule œuvre. Deux, dans une situation de chance des plus rares.

Patricia Molinaro. Photo Boris Guessel

Ce salon est ouvert pendant cinq jours : du 14 au 18 février 2018.

Les professionnels, la presse et différentes personnes VIP sont invités la vielle de l’ouverture.

La file des invités s’allonge habituellement sur toute la longueur du Grand (dans tous les sens du terme) Palais.

Paris restera décidément incorrigible, car impassible face à des crises de tous les genres, des inondations, des tempêtes de neige, à la chute du bitcoin, quand il est question du merveilleux.

Vladimir Bazan

L’Observateur russe a sa propre raison d’être heureux.

Notre photojournaliste Vladimir Bazan prend part au salon pour la toute première fois, dans la catégorie des « Artistes Français ». Deux de ses œuvres ont été sélectionnées par des spécialistes pointilleux.

Nous nous réjouissons sincèrement et félicitons Vladimir pour avoir réussit à obtenir un tel résultat.

Vladimir Bazan. Photo Boris Guessel

Boris Guessel et Vladimir Bazan ont fait de leur mieux afin d’illustrer, au plus juste, l’atmosphère qui régnait au cœur de la capitale française ces quelques derniers jours.

Vladimir Bazan

Vladimir Bazan

Vladimir Bazan

Vladimir Bazan

Vladimir Bazan

Vladimir Bazan

Vladimir Bazan

Notons que les artistes du « monde russe », qu’ils soient originaires du Daghestan, de Vladivostok, de Paris ou de Riga, sont facilement reconnaissables par la qualité de leur travaux. Et nous ne faisons pas une simple révérence aux « nôtres ». Mais un constat objectif, du mérite de leurs études artistique.

Oscar Rabine. Photo Boris Guessel

Olga Aleksandrova, «Mona Lisa» l'émail. Photo Boris Guessel

Anna Filimonova «Paris». Photo: Boris Guessel

Ingvilda Knavina, Lituanie. Le print au fond. Photo: Vladimir Bazan

 

Un commentaire

  1. Elena dit :

    С гордостью за «наших» хотелось бы добавить работу нашей соотечественницы Ирины Алавердовой «Зимняя дорога». пастель/бумага,100×70,2014

    esthetic-clinic-paris.com...a_Alaverdova.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Envoyer un message
  1. (champ obligatoire)
  2. (e-mail correct)