Меню

Русский очевидецL'Observateur russeФранцузская газета на русском языке

Menu
samedi, 26 septembre 2020
samedi, 26 septembre 2020

20 ans à Éragny en Normandie

Elena Iakounine, traduction de Clara Dimitrov0:02, 22 mars 2017CulturesImprimer

Les oeuvres de Pissarro au musée parisien du Luxembourg.

Camille Pissarro est incontestablement un grand peintre et l’un des pionniers du mouvement impressionniste.
On peut dire que Pissarro est un talentueux père de famille issu d’un milieu créatif dont la qualité est assez rare, pour des raisons évidentes.

Camille Pissarro Faneuses, le soir, Eragny 1893 huile sur toile 54 x 65 cm Etats-Unis, Omaha, Nebraska Joslyn Art Museum © Joslyn Art Museum, Omaha, Nebraska

Est-il facile d'élever huit enfants ? C'est une question rhétorique, bien sûr. Le chef de famille a longtemps cherché un village adéquat où s’installer avec sa grande tribu. Il finira par trouver une maison convenable avec des terres dans l'arrière-pays normand, dans le village d'Éragny-sur-Epte.
Quand avec l'arrivée du dernier de ses huit enfants, les finances de la famille devinrent justes, son ami le peintre Claude Monet qui vivait dans son propre domaine à coté à Giverny, lui a prêté de l'argent. Et Pissarro a pu acheter son domaine.

Camille Pissarro a vécu les vingt dernières années de sa vie à Éragny où il fut prolifique. C'est pourquoi l'exposition au musée du Luxembourg, situé dans le jardin du même nom, s'appelle
«Pissarro à Éragny».

Camille Pissarro La Cueillette des pommes, Éragny 1887—1888 huile sur toile 60 x 73 cm Etats-Unis, Dallas, Texas Dallas Museum of Art, Munger Fund 1957 © courtesy Dallas Museum of Art

Il est intéressant de noter que la même rivière coule à Giverny et Éragny, et que les deux impressionnistes ont représenté sur leurs toiles la même eau de l'Epte.
Mais si Giverny, grâce à Monet, s'est métamorphosé en un jardin fleuri que son propriétaire a peint inlassablement, la famille de Pissarro a dû installer devant la maison un potager et aménager une sorte de ferme de subsistance.

À Éragny, Camille Pissarro dessinait les paysages qu'il voyait de la fenêtre de son atelier ou de sa chambre. Il sortait dans les champs où travaillaient les paysans et jamais ces paysages ne le lassaient, jamais il ne les trouvait monotones. Au contraire, comme un véritable impressionniste, il représentait le changement perpétuel de la nature : l'arrivée des premiers gels, l'herbe givrée sous la rosée, le brouillard recouvrant les plaines, et bien sur les levés et couchés de soleil.

En se promenant dans la région, le peintre était étourdi devant l'étendue des prés et des jardins. Il a représenté les paysans qui y travaillaient, les célèbres cueillettes de pommes normandes, ou encore la récolte du foin. Il a peint la neige, recouvrant ces étendues, la rivière Epte s’écoulant sereinement, et le potager de sa femme. Ce jardin supplémentaire a sauvé la famille, qui toute l'année se nourrissait de ses fruits et légumes et tous travaillaient la terre.

Camille Pissarro (French, 1830 - 1903 ), The Artist's Garden at Eragny, 1898, oil on canvas, Ailsa Mellon Bruce Collection

Camille Pissarro (French, 1830 — 1903 ), The Artist's Garden at Eragny, 1898, oil on canvas, Ailsa Mellon Bruce Collection

Camille Pissarro était tellement imprégné par cette vie de paysan qu'il a souhaité publier un livre illustré, consacré à l'exploitation agricole. Mais le travail était si considérable qu’il ne vit jamais le jour.

Richard Bretel et Joachim Pissarro, les commissaires de cette exposition sont des spécialistes de l’œuvre de Pissarro. L'arrière-arriére-petit-fils du peintre a raconté à «L'Observateur Russe», qu'à la différence de la propriété de Monet à Giverny que ses descendants ont légué à l'Académie des Beaux-Arts, et que des mécènes américains ont sauvé de l’effondrement, la propriété de Pissarro à Éragny a été vendue et qu’à présent d’autres personnes y vivent.
«Nous espérons trouver des mécènes américains qui pourrait racheter Éragny, afin de la transformer en musée» a confessé Joachim Pissarro, professeur d'histoire de l'art au Hunter College à l'Université de la ville de New-York.

L'exposition «Pissarro à Éragny» est ouverte jusqu'au 9 juillet 2017.
Musée du Luxembourg
19 rue Vaugirard, 75006 Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Envoyer un message
  1. (champ obligatoire)
  2. (e-mail correct)