Меню

Русский очевидецL'Observateur russeФранцузская газета на русском языке

Menu
mercredi, 6 juillet 2022
mercredi, 6 juillet 2022

Concours des Doctorats France Russie

par Wladimir Matchabelli9:26, 5 novembre 2021OpinionsImprimer

En octobre dernier, a eu lieu la cérémonie de remise du Prix des Doctorats France Russie, à l’issue du concours organisé en partenariat par la Sofarus et l'Association française des russisants (AFR).

De gauche à droite, Sylvette Soulié, présidente de l’AFR, Jean-François Legaret, président de la Sofarus, Caroline Janvier, présidente du groupe d’amitié France Russie, Wladimir Matchabelli, secrétaire général de la Sofarus.

Elle s’est tenue sous la présidence de Caroline Janvier, présidente du groupe d’amitié France Russie à l’Assemblée nationale. A cette occasion, la salle Colbert du Palais Bourbon a accueilli un large public tout en respectant les conditions sanitaires.

Rappelons que cette initiative a reçu le label du Dialogue du Trianon et le parrainage de la Conférence des présidents d’université (CPU). L’objectif du concours était de faire connaître les thèses de doctorat sur la Russie soutenues en France en 2018 et 2019 dans les domaines des sciences humaines et sociales et de permettre ainsi à leurs auteurs d’exposer les résultats de leurs travaux au-delà des cercles académiques.

Le jury présidé par Caroline Janvier était composé de Philippe Comte maître de conférences de russe, Thierry de la Croix, président des Éditions Michel de Maule, Myriam Désert, professeur des universités et Estelle Fohrer-Dedeurwaerder, maître de conférences HDR en droit privé et sciences criminelles, présidente de la section Russie de la Société de législation comparée.

Une première sélection a été effectuée en février 2019. Après avoir écouté les huit candidats présents, le Prix a finalement été décerné à Mona Claro, docteure en sociologie, pour sa thèse:

« Ni hasard ni projet. Genre, sexualité et procréation pendant la jeunesse en Russie (années 1970—2010) ».

La Sofarus et l'AFR à l’origine de cette initiative souhaitaient attirer l’attention des milieux professionnels sur des travaux de qualité allant au-delà des clichés alimentant l’incompréhension entre les acteurs des deux pays. Elles ne peuvent que se féliciter de la bonne tenue de ce concours qui devrait avoir une suite dès l’an prochain. Le recueil des candidatures des thèses 2020—2021 pour le Prix 2022 devrait débuter sous peu.

Les autres candidats retenus étaient Sergey Efremov, docteur en sciences politiques, Sarah Gruszka, docteure en études slaves, Aleksandr Lutsenko, docteur en sociologie, Tatiana Nikitina, docteure en études slaves, Julien Nocetti, docteur en sciences politiques et relations internationales, Camille Robert- Bœuf, docteure en géographie et Olivier Roqueplo, docteur en histoire et géographie.

 

Publié dans la Lettre de la SOFARUS,  novembre 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Envoyer un message
  1. (champ obligatoire)
  2. (e-mail correct)